Rue Saint-Lambert, 116 - 1200 Woluwé Saint Lambert - info@alivreouvert.be - Ouvert du lundi au samedi de 10h à 19h - Adulte : +32.(0)2.762.98.76 - Jeunesse : +32.(0)2.762.66.69

erebus

Michael Palin, trad. de l'anglais par Michael Palin
Paulsen, 390 pages, 26€

Lorsqu'en septembre 2014 des archéologues sous-marins canadiens détectent la présence d'une épave dans la Baie de Wilmot et Crampton, ils ne se doutent pas qu'ils viennent de résoudre l'une des plus grandes énigmes de l'histoire de l'exploration polaire. Cela faisait 168 ans qu'on avait perdu la trace de l'Erebus, le navire sur lequel avait embarqué le Capitaine Sir John Franklin pour son ultime mission à l'assaut du Pôle Nord. Cette fois la nature fut plus forte que les hommes et leurs bateaux. L'Erebus (ainsi que le Terror qui l'accompagnait dans cette mission) disparut dans les eaux glacées du Grand Nord. Michael Palin, membre des célèbres Monty Python mais aussi grand passionné de l'histoire de la navigation, retrace la vie de ce navire mythique. L'Erebus fut mis à l'eau en 1826. Il commença sa carrière par des missions de surveillance en Méditerrannée avant d'être choisi pour sa première expédition scientifique : l'exploration de l'Antarctique, sous le commandement du Capitaine James Clark Ross. Le voyage fut une véritable réussite. Aussi, lorsqu'il fut question de lancer une campagne à l'assaut du Passage du Nord-Ouest, l'Erebus reprit du service. Mais cette fois les choses ne se passèrent pas comme prévu. Histoire, aventure, passion, drame, héroïsme, suspens, tous les ingrédients d'un bon roman sont ici réunis, et pourtant tout est vrai !

johnmuirAlexis Jenni
Paulsen, 220 pages, 21€95

Alexis Jenni, prix Goncourt 2011 pour L'art français de la guerre, nous entraîne sur les pas de John Muir, véritable icône américaine de la protection de la nature dont le parcours est encore méconnu de ce côté de l'Atlantique. Né en Ecosse en 1838, c'est enfant qu'il émigre avec ses parents vers le Wisconsin où il découvrira toute l'étendue sauvage de la nature du Nouveau Monde. Voyageur infatigable, il parcourt les forêts californiennes, seul, marchant inlassablement parmi les séquoias millénaires. Partout il s'émerveille de la beauté de la nature, tente de vivre au plus près de celle-ci, raconte dans des articles et des conférences son amour des arbres, des fleurs, des animaux. Il s'érige en défenseur du Yosemite où les premiers touristes commencent à marquer de leur présence ce paysage exceptionnel. Son combat finira par payer et Yosemite devient un Parc Naturel désormais protégé de l'action humaine.

chosesafaireunjourdepluieMarissa Stapley, trad. de l'anglais par Léa Drouet
Mercure de France, 270 pages, 23€80

Mae était sur le point de se marier avec Peter lorsqu'elle a découvert qu'il était un escroc et qu'il s'était enfui avec l'argent de leur société. Brisée par ce nouveau coup dur de la vie, elle décide de retourner chez ses grands-parents, Lilly et George, qui tiennent une auberge sur les rives du Saint-Laurent. Ce sont eux qui l'ont élevée depuis la mort tragique de ses parents quand elle n'avait que six ans. Mais lorsque Mae arrive à Alexandria Bay, elle ne s'attendait pas à trouver ses grands-parents séparés. Le couple, marié depuis plus de 60 ans, est en pleine crise. Lilly, qui commence à perdre la tête, a révélé à George un terrible secret. Ce n'est que le premier maillon de l'histoire de Mae et de ses parents. La jeune fille va devoir affronter ses peurs et se confronter aux mensonges qui ont façonné sa vie.

Matias Faldbakken
trad. du norvégien par Marie-Pierre Fiquet, Fayard, 247p., 20€90

leserveurMagnifique portrait d'un hypersensible caché sous le masque impassible d'un maitre d'hôtel rigide et respectueux des traditions, déstabilisé par l'arrivée d'une nouvelle venue au coeur de ce vénérable et immuable établissement qu'est le Hills à Oslo. Car là, la belle mécanique huilée s'enraye et le ballet des gestes bien ordonnés se grippe : notre homme se trompe dans les commandes, il lui arrive de se permettre quelques réflexions personnelles à ses clients. Même le comportement des habitués dévie soudain : ils se mettent à changer de tables et commencent leur dîner par le fromage. Un roman délicieux, drôle et émouvant, pour tous les émotifs cachés et une belle illustration du combat qui peut se jouer entre nostalgie et modernité.

laviequetutetaisimagineeNelly Alard
Gallimard, 456 pages, 21€

Nelly Alard a deux passions : le cinéma et Sissi. Elle-même actrice, elle s'intéresse à l'histoire d'Hollywood et de ses starlettes. Quant à l'Impératrice Elisabeth d'Autriche, qu'elle n'aime pas qu'on réduise au surnom de Sissi, elle en a exploré la vie en lisant de nombreuses biographies et en visitant les lieux qui ont marqué son histoire. Ainsi, lorsqu'elle découvre le parcours d'Elissa Landi, une actrice qui a séduit l'Amérique dans les années 30, mais aussi une autrice de romans à succès, qu'elle n'est pas sa surprise de lire qu'Elissa serait la petite-fille de l'Impératrice. Karoline Zanardi Landi, la mère d'Elissa, était persuadée d'être une fille cachée de Sissi, née à Sassetot, en Normandie. Pour Nelly Alard commence alors une formidable enquête pour tenter de découvrir si Karoline et Elissa étaient des princesses oubliées de l'Histoire ou des affabulatrices. Un livre qu'on ne lâche pas et qui se révèle plein de surprises !

Benjamin Deman,
L'Harmattan, 138 p., 15€

deman-amourOn parlait d’amour est un très beau recueil de nouvelles. Benjamin Deman y cueille des tranches de vie courtes qui en disent bien long. Elles sont pleines de mélancolie, racontent des couples qui s’aiment encore, qui ne s’aiment plus, qui voudraient s’aimer encore. Elles racontent des pères et des fils qui se sont ratés. Des monsieur, madame tout le monde, des faibles, des perdants. Mais comme Benjamin Deman les aime, il les traite avec une délicatesse extrême et on les aime aussi, beaucoup. Oui, on parle d’amour !

Newsletter

Notre label

Label de qualité - le libraire

logo_alsj
logo_initiales
Suivez-nous sur Facebook