Rue Saint-Lambert, 116 - 1200 Woluwé Saint Lambert - info@alivreouvert.be - Ouvert du lundi au samedi de 10h à 19h - Adulte : +32.(0)2.762.98.76 - Jeunesse : +32.(0)2.762.66.69

Le séminaire Cliniques des Parentalités du SSM « Le Chien Vert »

Les Centres de formation aux Cliniques Psychanalytiques

du Centre « Chapelle aux Champs »

et la librairie « A Livre ouvert »

vous proposent une journée d’étude sur le thème

L’enfant prématuré

Le travail avec l’enfant, avec la famille et avec l’équipe soignante

Le samedi 4 mai de 10h à 12h et de 14h à 16h

 

 vanier

Catherine Vanier,

 

psychanalyste à Paris (Espace analytique)

en libéral et dans le service de néonatologie

de l’hôpital Delafontaine

A l’occasion de la parution de son dernier livre

« Naître prématuré » aux éditions Bayard


L’après midi, Alain Vanier interviendra sur le thème : « Une subjectivation particulière ».

 

Avec la participation comme discutant(e)s de P. Baguet,

M. Couvert, P. De Neuter, C. De Vriendt-Goldman, A. Dûchene,

M.-P. Durieux, B. Gendebien, P. Gustin, M. Kirsch,

S. Lambert, E. Pirard (sous réserve), I. Taverna, C. Verlaine

et quelques néonatologues et infirmiers

 

NOMBRE DE PLACES LIMITeES. Réservation indispensable

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Lieu : Centre Chapelle aux Champs. Salle de séminaire B.018

Paf : 10 € (7 € la demi journée – 5 € pour les étudiants et demandeurs d’emploi)

Gratuit pour les étudiants inscrits aux Certificats

Tél. 02/764.31.68 - 30.73 - 39.45

Accréditation INAMI demandée

 

similes asbl et La librairie A Livre Ouvert

sont heureux de vous accueillir à la librairie,

le 26 mars 2013,

à partir de 20h.

similesasbl

 

Association d’aide aux personnes atteintes de troubles

psychiques, à leurs familles et leurs proches

Qu'est ce que l'association Similes ?

 

"C'est une association qui s'adresse à des personnes touchées par des troubles psychiques, à leurs familles, et à leurs proches. Les proches peuvent être des parents, des amis, une fratrie, des voisins,..."SIMILES" est un mot latin qui signifie "SEMBLABLES".Par là nous affirmons d'emblée que nous refusons toute stigmatisation, exclusion ou mise à l'écart de personnes atteintes d'un trouble mental.Ils sont bien nos semblables.Pratiquement Similes prend soin des proches, adultes et enfants. Notre association veut les entourer et les accompagner afin qu'ils ne restent pas isolés dans leur difficulté à vivre. Cela permet aux patients aussi d'aller mieux. SIMILES écoute, informe, accompagne et favorise l'échange d'expériences entre personnes confrontées aux mêmes questions. Ensemble nous cherchons comment influencer favorablement les mesures sociales qui concernent les usagers en santé mentale. Nous défendons leurs intérêts et oeuvrons pour une meilleure intégration dansla société."

PERMANENCE : SIMILES BRUXELLES asbl (De 8h à 16h)
43 rue Malibran - 1050 Bruxelles
Tél 02/511 99 99                                                                                
Site internet : www.similesbruxelles.be

L'association Similes c'est :

Un accueil téléphonique. Des Consultations psychologiques ou sociales ou d’informations juridiques. Un centre de documentation. Une organisation de groupes de paroles, des conférences, des cycles d'information et aussi de formation, et des ateliers pour enfants.

Cette soirée sera l'occasion de découvrir le travail de cette association, de rencontrer ses membres et de poser vos questions.

 

couv le mtier de la neigeLa librairie A Livre Ouvert et les éditions Pierre-Guillaume de Roux

sont heureux de vous inviter

le samedi 16 mars 2013

à partir de 17h.

à la librairie

pour rencontrer

Michel Lambert

auteur de

Le métier de la neige

(il discutera de son ouvrage avec Emilie Gäbele)

 

 

présentation de l'auteur : Romancier et nouvelliste belge, Michel Lambert a obtenu le Prix Rossel pour Une vie d’oiseau (éditions de Fallois/L’Âge d’homme). Il est également l’auteur de nombreux recueils de nouvelles, dont Les Préférés (Julliard) et, aux éditions du Rocher, Soirées blanches, Une touche de désastre (Grand Prix de la Société des gens de lettres) et Le Jour où le ciel a disparu.

présentation de l'ouvrage : Des rencontres insolites et des situations ambivalentes se superposent au coeur de paysages envahis par la neige, tandis que le narrateur, pris dans ses contradictions, s'interroge sur l'importance qu'il doit accorder à l'autre. Neuf nouvelles sous haute tension, entre rêve, fantasmes et réinvention du réel.

 

lafabrique

 

La librairie A Livre Ouvert & Le Questionnement Psychanalytique

sont heureux de vous inviter

Le vendredi 8 mars

à partir de 20h

à une rencontre avec

Roland Gori

pour la sortie de son livre : La Fabrique des Imposteurs (ed. LLL)

 

 

 

présentation de l'ouvrage : "L'imposteur est aujourd'hui dans nos sociétés comme un poisson dans l'eau : faire prévaloir la forme sur le fond, valoriser les moyens plutôt que les fins, se fier à l'apparence et à la réputation plutôt qu'au travail et à la probité, préférer l'audience au mérite, opter pour le pragmatisme avantageux plutôt que pour le courage de la vérité, choisir l'opportunisme de l'opinion plutôt que tenir bon sur les valeurs, pratiquer l'art de l'illusion plutôt que s'émanciper par la pensée critique, s'abandonner aux fausses sécurités des procédures plutôt que se risquer à l'amour et à la création. Voilà le milieu où prospère l'imposture ! Notre société de la norme, même travestie sous un hédonisme de masse et fardée de publicité tapageuse, fabrique des imposteurs. L'imposteur est un authentique martyr de notre environnement social, maître de l'opinion, éponge vivante des valeurs de son temps, fétichiste des modes et des formes. L'imposteur vit à crédit, au crédit de l'Autre. Soeur siamoise du conformisme, l'imposture est parmi nous. Elle emprunte la froide logique des instruments de gestion et de procédure, les combines de papier et les escroqueries des algorithmes, les usurpations de crédits, les expertises mensongères et l'hypocrisie des bons sentiments. De cette civilisation du faux-semblant, notre démocratie de caméléons est malade, enfermée dans ses normes et propulsée dans l'enfer d'un monde qui tourne à vide. Seules l'ambition de la culture et l'audace de la liberté partagée nous permettraient de créer l'avenir."

 

Roland Gori est professeur émérite de psychopathologie clinique à l’université d’Aix-Marseille et psychanalyste. Il a été en 2009 l’initiateur de l’Appel des appels. Il est l’auteur de nombreux livres parmi lesquels : La Dignité de penser, De quoi la psychanalyse est-elle le nom ?, La Santé totalitaire.

lafindesPierre-Henri Castel

auteur de

LA FIN DES COUPABLES (ed. Ithaque)

sera présent à la librairie le mardi 19 février 2013

à 20h

et discutera de son ouvrage avec Antoine Masson.

 

 


(présentation de l'éditeur)

"Pourquoi implante-t-on aujourd'hui de minuscules électrodes dans le cerveau de certains
« obsessionnels-compulsifs » ? Qu'est-il arrivé à la « névrose obsessionnelle » inventée par Freud ?
Où donc est passé le vieux « surmoi » ? Questions étranges, parce qu'elles semblent monter en épingle un épisode infime de l’histoire de la psychiatrie, loin des graves soucis des philosophes pour la folie. Au contraire : elles se tiennent au ras des souffrances secrètes d'un nombre immense de gens normaux, mais angoissés, portés à douter de tout, l'esprit traversé par des obsessions bizarres,
et dont la vie est gâchée par de petits rituels dérisoires (vérification, symétrie, etc.).

La réponse se déploie entre deux récits de cure psychanalytique, livrés avec une exceptionnelle richesse de détails : celle d'un patient de Freud, « l'Homme aux rats », en 1907, à Vienne, et celle
d'un de nos contemporains, « Paramord ». On y découvre combien devoir assumer subjectivement certains actes (sexuels mais pas seulement) peut devenir un supplice horrible. On y découvre aussi combien la contrainte à agir et à être soi-même aura été une pierre de touche de l'identité de l'individu dans la modernité. Car, de Freud à l'âge de l'esprit-cerveau, le sens de l'intériorité morale et psychique
a profondément changé. Et ce que nous ne pouvons pas nous empêcher de faire ou de penser,
et qui nous obsède, révèle le coût exorbitant de nos idéaux d'« autonomie ».

Pierre-Henri Castel conclut ici son enquête dans le labyrinthe du XXe siècle. Pourquoi être « civilisé »
a pu paraître à ce point odieux à ceux qui ont préféré la barbarie totalitaire ? De quoi souffrait Kafka ?
Le conformisme menace-t-il la démocratie ? Pour qui les thérapies cognitivo-comportementales
furent-elles inventées ? Comment, enfin, la culpabilité excessive, creuset de l'individuation personnelle en Occident, s'est-elle muée en dysfonction cérébrale ? Pessoa et Canetti, Arendt et Adorno, Melanie Klein, Eysenck et Lacan nous guident et, avec eux, les témoignages poignants
d'une foule d'obsédés anonymes."

Newsletter

Notre label

Label de qualité - le libraire

logo_alsj
logo_initiales
Suivez-nous sur Facebook