Rue Saint-Lambert, 116 - 1200 Woluwé Saint Lambert - info@alivreouvert.be - Ouvert du lundi au samedi de 10h à 19h - Adulte : +32.(0)2.762.98.76 - Jeunesse : +32.(0)2.762.66.69

521 romans sont attendus en librairie d'ici fin octobre. Déjà nos tables sont couvertes de nouveautés. Et bien que nous nous plaignions comme chaque année de cette abondance, c'est en fait avec beaucoup de fébrilité et d'impatience que nous ouvrons les colis à la recherche de pépites. Voici les 21 premiers coups de coeur de l'équipe d'A Livre ouvert, d'auteurs connus ou à découvrir,  styles et thèmes confondus. Bonne lecture!

rentreeliitA

Enfant de salaud, Sorj Chalandon (Fr.) : À l'heure où s'ouvre le procès de Klaus Barbie, le narrateur de ce roman entame des recherches sur son père, son rôle pendant la guerre et tente de faire éclater la vérité parmi ses nombreux mensonges.

Apaiser nos tempêtes, Jean Hegland (E.U.) : véritable page-turner, l'autrice de "Dans la forêt" livre un roman profond et poignant sur la maternité et la quête de soi, à travers le destin de deux femmes en proie à des choix douloureux.

Le fils de l'homme, Jean-Baptiste Del Amo (Fr.) : un livre âpre, hanté, superbement écrit, sur la transmission de la violence d'une génération à l'autre.

rentreelittB

Où vivaient les gens heureux, Joyce Maynard (E.U.) : Un roman triste et beau, sur la famille, les enfants, la nécessité d'exister par soi-même. C'est à regret qu'on referme le livre tant on s'attache au personnage d'Eleanor qu'on suit durant plus de 30 ans dans son inlassable recherche de bonheur.

S'adapter, Clara Dupond-Monod (Fr.) : La romancière tisse des mots sensibles et nuancés autour de ce qui s'écarte de la norme et raconte comment un enfant différent bouleverse l'identité des membres de sa fratrie. Terriblement émouvant.

Olive, enfin, Elizabeth Strout (E. U;): Un livre qui contient en filigrane bien des facettes de l'expérience humaine, dans lequel on craint en même temps qu'on adore l'héroïne Olive pour ses maladresses piquantes et douces, ses contradictions, sa rugosité. Terriblement humaine donc...

rentreelittC

Milwaukee blues, Louis-Philippe Dalembert (Haïti): Librement inspiré de l'affaire Georges Floyd, Milwaukee Blues est un magnifique roman choral,qui dessine le portrait d'un jeune homme plein de promesses, et où l'espoir d'un monde meilleur semble pouvoir naître d'une tragédie. Retrouvez notre chronique complète ici

La carte postale, Anne Berest (Fr.): Une étrange carte postale arrive un matin dans la boite aux lettres de la mère de l'autrice. Dessus, quatre prénoms, ceux des grands parents et grands-oncles maternels, morts à Auschwitz. Qui et pourquoi a-t-on envoyé cette carte ? Débute alors une enquête qui mènera aux origines de cette famille. Retrouvez notre chronique complète ici.

True story, Kate Reed Petty (E. U.) : Que s'est-il réellement passé à l'arrière d'une voiture entre Alice et deux jeunes hommes ? Tout le monde pense le savoir mais qui dit vrai ? Jouant très habilement sur la frontière entre vérité, réel, fiction ou imagination, True story se déploie diaboliquement tel un piège sur le lecteur. Jubilatoire.

 rentreelittD

La félicité du loup, Paolo Cognetti (Italie): Une belle et profonde histoire d'amour entre Fausto, écrivain de 40 ans, et Sylvia, jeune artiste-peintre, avec en toile de fond la montagne rude et belle, tour à tour dangereuse ou apaisante.

Avant que le monde ne se ferme, Alain Mascaro (Fr.): Tzigane et dresseur de chevaux, Anton est né dans la plaine kirghize, dans un cirque qui plante librement son chapiteau au gré des déambulations. Mais cette liberté se heurte bientôt à la barbarie nazie et l'extinction de son peuple. Anton, devenu la mémoire de son peuple, connaîtra mille vies, mille renaissances et malgré les épreuves, cherchera toujours la lumière et la beauté du monde.. Un récit empreint de grâce et de poésie.

Blizzard, Marie Vingtras (Fr.) : Alaska. En plein blizzard, une femme lâche la main d'un enfant...Nature sauvage, suspense et réminiscences du passé sont les très grands atouts de ce premier roman impossible à lâcher.

rentreelittE

Au nom des miens, Nina Wähä (Fin.) : Énorme coup de coeur pour cette chronique totalement originale, féroce, drôle d'une famille finlandaise très (trop?) nombreuse, qui se lit d'une traite.

Memorial Drive, Natasha Trethewey (E.U) : Un récit intime sur les violences conjugales et la question raciale, alliant intelligence de l'écriture, profondeur et émotion.

Poussière dans le vent, Leonardo Padura (Cuba) : "LE" grand roman sur Cuba et cette génération malmenée par l'histoire et dispersée par l'exil, cette "poussière dans le vent", incarnée par des personnages magnifiques et universels dans leurs quêtes d' amour, leurs amitiés, leurs espérances...

rentreelittF

L'éblouissement des petites filles, Timothée Stanculescu (Fr.): Que fait-on, à 16 ans, lors d'un été trop chaud, dans un bled en Charente ? Une très belle plongée dans la psyché complexe, intense et trouble d'une adolescente.

Shuggie Bain, Douglas Stuart (Ecosse): Une fresque sociale bouleversante. Que ne ferait pas un fils pour sa mère ? Foudroyant et terriblement beau. Retrouvez notre chronique complète ici.

Lorsque le dernier arbre, Michael Christie (Can.) : Un premier roman , ample et sombre,  qui tient de la fresque familiale autant que de la fable écologique, où les destins de quatre générations sont intimement liés à celui des arbres. Découvrez notre chronique ici.

rentreelittG

Climax, Thomas B. Reverdy (Fr.) : Un livre remarquable tant par son sujet que par sa construction. Entre suspense, saga nordique et réflexion écologique, Climax est à la fois intemporel et en prise totale avec son temps

Au temps des requins et des sauveurs, Kawai Strong Washburn (E. U.): À travers l'histoire d'une famille pétrie de non-dits et d'amour, ce nouvel auteur à suivre nous parle de son île natale, Hawai, loin des clichés. A côté du soleil, la mer, les vagues, il y aussi l'extrême pauvreté des habitants et la force de la nature ancestrale. Retrouvez notre chronique complète ici.

La fille qu'on appelle, Tanguy Viel (Fr.): Quand la fille de l'ancien champion de boxe de la ville revient chez elle, le maire l'aide à trouver un emploi et un logement. Mais à quel prix? Un roman noir où l'auteur excelle à dépeindre le pouvoir, les hommes politiques et leur invulnérabilité. Une des pépites de la rentrée.

Newsletter

Notre label

Label de qualité - le libraire

logo_alsj
logo_initiales
Suivez-nous sur Facebook