Rue Saint-Lambert, 116 - 1200 Woluwé Saint Lambert - info@alivreouvert.be - Ouvert du lundi au samedi de 10h à 19h - Adulte : +32.(0)2.762.98.76 - Jeunesse : +32.(0)2.762.66.69

Jane Harper, trad. de l'anglais (Australie) par David Fauquemberg
Calmann-Levy, 416 pages, 22€
 
survivantsharperDepuis le très remarqué Canicule paru en 2017 (disponible en Livre de Poche), chaque nouvelle parution d'un roman de Jane Harper est un événement. Voici donc son quatrième opus traduit en français : Les Survivants. On retrouve tout le génie de l'auteure dans cette intrigue où le meurtre d'une jeune serveuse dans une paisible station balnéaire vient rouvrir des plaies anciennes. Kieran Elliott, la trentaine, passe quelques semaines à Evelyn Bay, sa ville natale, avec son épouse et leur bébé. Cela fait des années qu'il n'est pas revenu dans cette petite bourgade qui vit du tourisme. En cette fin de saison estivale, la ville se vide de ses touristes et Kieran retrouve ses copains d'enfance, fidèles au poste. Lui a choisi de fuir Evelyn Bay, incapable de faire face après un drame qui a secoué la ville et dont il était responsable. Douze ans plus tôt, alors qu'une tempête aussi soudaine qu'inhabituelle frappait de plein fouet la côte de cette petite île de Tasmanie, Kieran s'était aventuré dans une grotte interdite. Un bateau de sauvetage était parti à sa recherche, à son bord son frère aîné et le meilleur ami de ce dernier. Tous deux ont trouvé la mort. Accablé par le chagrin et le remord, Kieran est parti pour Sidney. A peine retrouve-t-il la plage de son enfance qu'un nouveau drame vient frapper la petite communauté, une jeune serveuse saisonnière est retrouvée assassinée. Tout le monde est bouleversé par ce nouveau meurtre. Et très vite la rumeur se répand : et si le retour de Kieran n'était pas une coïncidence ?
Fiona Kidman, trad. de l'anglais (Nouvelle-Zélande) par Dominique Goy-Blanquet
Sabine Wespieser, 347 pages, 23€

albertblackAlbert Black est un jeune homme d'à peine vingt ans lorsqu'il se retrouve au centre d'un procès particulièrement retentissant. Parti d'Irlande deux ans plus tôt, il est arrivé en Nouvelle-Zélande rempli d'espoir de réussite et de liberté, pourtant il vit dans la précarité et peine à s'intégrer dans sa nouvelle patrie. Le voici accusé d'avoir poignardé un homme lors d'une altercation dans un bar de Wellington. Nous sommes en 1955 et la Nouvelle-Zélande vient, d'une part, de rétablir la peine de mort et fait face, d'autre part, à une vague de rejet des nouveaux immigrés venus de Grande-Bretagne qu'on accuse de corrompre la jeunesse du pays. C'est donc dans un climat particulièrement hostile que s'ouvre le procès d'Albert, dit Paddy. Fiona Kidman nous fait revivre le parcours de ce jeune homme sans histoire pris dans une spirale que le dépasse mais aussi le déroulement du procès au cours duquel un jury, composé d'hommes venus d'horizons très divers, doit statuer sur le sort d'un gamin. On retrouve le ton juste et l'empathie pour ses personnages que nous avions déjà aimé dans le précédent roman de Fiona Kidman Comme au cinéma qui vient de paraître en format poche chez Points.

Richard Osman, trad. de l'anglais par Sophie Alibert,
Le Masque, 428p., 22€90

Le Murder Club du jeudiÉnorme succès outre-Manche, voilà que débarque chez nous le Muder club du jeudi, quatuor excentrique d'octogénaires-détectives, qui délaisse les activités de scrabble ou de crochet organisées par leur village de retraités au profit de la résolution d'anciennes énigmes criminelles. Mais voilà qu'au sein même du paisible village de Coopers Chase a  lieu un meurtre tout ce qu'il y a de plus réel. Rien de très triste, ce Tony Curran, associé du directeur de la maison de repos, était franchement un sale type. Mais quelle excitation pour Elizabeth, Joyce, Ibrahim et Ron  (respectivement ex-espionne, femme au foyer, psychiatre et ancien syndicaliste), cette improbable équipe qui, au fil de dialogues à hurler de rire, vont démêler cette intrigue riche en péripéties, personnages hauts en couleurs et émotions diverses. Amusement et détente garantis.

Newsletter

Notre label

Label de qualité - le libraire

logo_alsj
logo_initiales
Suivez-nous sur Facebook