Rue Saint-Lambert, 116 - 1200 Woluwé Saint Lambert - info@alivreouvert.be - Ouvert du lundi au samedi de 10h à 19h - Adulte : +32.(0)2.762.98.76 - Jeunesse : +32.(0)2.762.66.69

Tara June Winch, trad. de l'anglais par Jessica Shapiro
Gaïa, 375 pages, 23€

larecolteIl y a quelques années, August a quitté l'Australie pour fuir un drame familial et trouver refuge à l'autre bout du monde, à Londres où elle mène une vie monotone. Lorsqu'elle apprend que son grand-père est décédé, elle s'envole directement vers sa terre natale. La jeune femme était très attachée à son Poppy Albert qui, avec sa femme Elsie, a élevé August et sa soeur. Elle sait que la mort d'Albert va laisser sa grand-mère dans un grand désarroi. Ce qu'elle ignore c'est qu'en plus sa famille est menacée d'expulsion. Le terrain sur lequel est construit leur maison a été acheté par une société minière qui va y extraire de l'étain. Pourtant, aux yeux du grand-père d'August, cette terre était sacrée pour la communauté aborigène dont lui et ses descendants font partie. Plongeant dans le passé douloureux de ses ancêtres, August va découvrir comment les colons ont tenté d'exterminer la culture du peuple primitif d'Australie et comment, aujourd'hui encore, les relations entres les Blancs et les indigènes sont complexes. La Récolte de Tara June Winch a été couronné du Miles Franklin Award 2020, le Gonsourt australien.

Lars Mytting, trad. du norvégien par Françoise Heide
Actes Sud, 420 pages, 23€

clochesjumellesDepuis des siècles, les cloches de l'église en bois debout de Butangen font la fierté de ce village isolé blotti au fin fond d'une vallée montagnarde de Norvège. Il faut dire que leur histoire est singulière : elles ont été offertes par un père effondré mais reconnaissant qui a fait fondre tout l'argent de sa ferme pour couler ces cloches jumelles en hommage à ses deux filles, nées soudées par la hanche, qui ont fait la joie et la fierté des villageois tout au long de leur brève existence. Le tintement cristallin des cloches résonne souvent dans la vallée et avertit les habitants de dangers éventuels depuis bien longtemps lorsque l'arrivée de deux étrangers va bouleverser la vie de Butangen. L'un est un jeune pasteur fraîchement nommé qui souhaite construire une nouvelle église, plus grande, plus moderne, plus lumineuse et surtout moins glaciale que cet édifice du Moyen Age sombre, ouvert à tous les vents et orné de motifs païens. L'autre est un étudiant en art qui se voit confier une étrange mission : étudier cette église en bois debout, l'une des dernières représentantes de cette architecture norvégienne si caractéristique. Au milieu de ces jeunes hommes venus de la ville se dresse Astrid, une descendante de la famille des sœurs siamoises dont les âmes, dit-on, sont enfermées dans les cloches. Cette jeune fille rebelle, éprise de liberté est tiraillée entre son désir de s'affranchir de la vie à la ferme pour découvrir le monde et son respect des traditions. Pourra-t-elle sauver les cloches de Butangen tout en préservant son indépendance ?

John Vaillant, trad. de l'anglais par Valerie Legendre
Noir sur Blanc, 330 pages, 22€

arbredorOn l'appelait l'Arbre d'Or à cause de la teinte dorée que prenait ses épines baignées par le soleil. Il trônait sur la rive de la rivière Yakoun, au coeur des Iles de la Reine Charlotte, au large de la Côte Ouest du Canada. Il mesurait plus de 50 mètres et était vieux de 300 ans. C'était un épicéa de Sitka d'une variété unique. Il était vénéré par les Haïdas, le peuple premier de cette terre sauvage. Il faisait partie de leur mythologie et était l'objet d'un culte important. Il passionnait les botanistes et avait fait l'objet d'études scientifiques. Il était protégé et servait de dernier témoin de la fôret primaire que des générations de bûcherons ont abattus sans relâche pour fournir en bois diverses industries. Il avait survécu aux attaques du climat, des champignons, des hommes qui ont couché à terre tant de ses semblables. On venait l'admirer, comme en pèlerinage. Pourtant, dans la nuit du 20 janvier 1997, il a été abattu avec une tronçonneuse par Grant Hadwin, un ancien forestier. Pourquoi un tel geste ? Que voulait-il dire ? Quelles furent les conséquences de son acte sur le peuple Haïdas, sur les acteurs de la filière du bois, pour les scientifiques ? Dans ce récit passionnant, John Vaillant retrace les bouleversements qui sont survenus aux pieds de cet arbre légendaire au cours de ses 300 ans d'existence. Une réflexion profonde et intelligente sur notre rapport aux forêts et à ce matériau si présent dans nos vies mais si peu connu : le bois.

Newsletter

Notre label

Label de qualité - le libraire

logo_alsj
logo_initiales
Suivez-nous sur Facebook