Rue Saint-Lambert, 116 - 1200 Woluwé Saint Lambert - info@alivreouvert.be - Ouvert du lundi au samedi de 10h à 19h - Adulte : +32.(0)2.762.98.76 - Jeunesse : +32.(0)2.762.66.69

Stephen King, trad. de l'américain par Jean Esch
Albin Michel, 608p., 26€

kinginstitutUn très bon cru pour le dernier Stephen King, L'institut : Luke Ellis, 12 ans, est un petit génie en passe d'entrer à l'université lorsqu'il se fait enlever par un groupe armé (qui assassine ses parents au passage). Il rejoint d'autres enfants et ados dans un sinistre "institut" où ils sont soumis à diverses expériences pour développer leurs pouvoirs psychiques. Luke va bien entendu tenter de s'en évader. Un vrai page turner !

Eric Chauvier,
Allia,139 pages, 8€

laurachauvierQui est Laura? Une femme de quarante ans en difficulté économique et sociale? La jeune fille la plus jolie de la ville, proie de tous les garçons? Le grand fantasme sexuel d’Eric jusqu’à aujourd’hui? Laura Palmer tout droit sortie de la série Twin Peaks de David Lynch?
Sur le parking d’une usine, Laura et Eric se retrouvent, se parlent, se racontent. Eric essaie de la séduire, tente de la comprendre, surtout de la séduire, mais il constate qu’ils ne sont plus vraiment du même monde. Et pourtant, si… Mais Laura lui fait peur, à lui qui a quitté "ce bled", à lui qui est devenu anthropologue, à lui qui passe sa vie entre Bordeaux et Paris. Il se croyait rebelle mais c’est Laura qui s’insurge contre ce trou pourri où elle s'est construite, où elle a échoué, où elle s'échoue ; c'est Laura qui s'insurge contre ce monde injuste où les riches s'enrichissent et les pauvres s'appauvrissent. C'est Laura qui lui plaît, Laura qui lui fait peur… Quand ils étaient à l'école primaire et que Laura avait des mauvaises notes, lui, le fils de l'instituteur, il la défendait ; plus tard, il la regardait à la piscine en bikini rouge, il la désirait sans rien oser ; et encore plus tard, lorsqu'elle se pâmait au bras de "l'Héritier" et que toute la ville la traitait de "pute", il  ne pouvait le supporter ; alors il est parti, définitivement parti, il s'est extrait, il a quitté ce petit monde étriqué et impitoyable envers les siens...
Mais voilà qu'il est de retour et que son amour pour Laura ne le laisse pas en paix : Laura "la cassos" dixit " Papy" le patron de l'usine, Laura qui boit du mauvais rosé et fume de façon convulsive, Laura dont le mot le plus récurrent est "enculés", Laura qui choque Eric lorsqu'elle parle de "pédés", Laura qui tangue, Laura qui attend ses copains…
L'heure est au combat, Eric le comprend, Tu as raison Laura, tous des enculés, et comme Laura dit, heureusement qu’il y a les autres, ses copains, les autres laissés pour compte, entrés comme elle en clandestinité, les blessés comme elle qui se rebellent, les copains de combat avec qui elle se révolte…

Eva Dolan, trad. de l'anglais par Lise Garond
Liana Levi, 388 pages, 21€

lesoubliesdelondresHella est une jeune lanceuse d'alertes. Impliquée dans de nombreux combats auprès des laissés-pour-compte de Londres, elle milite contre l'expropriation d'un immeuble social voué à la démolition pour laisser place à un complexe de lofts aux loyers inaccessibles. Ils ne sont plus qu'une poignée d'habitants à résister, obligés de vivre dans des appartements devenus insalubres, au milieu des squatters, des rats et d'un chantier bruyant. Parmi les irréductibles, il y a Molly, la soixantaine, photographe, qui a passé sa vie à militer pour toutes les grandes causes qui ont marquées l'Angleterre. Lors d'une fête organisée sur le toit de l'immeuble afin de mettre en lumière leur combat, les deux femmes découvrent un cadavre dans un des appartements vides. Elles décident de cacher le corps. Mais Molly vit mal cette situation et commence à douter de la version de son amie. Eva Dolan dresse le portrait de deux femmes fortes, engagées mais aussi d'une époque où il ne fait pas bon être pauvre dans un Londres en pleine mutation. Un polar psychologique qui nous tient en haleine jusqu'à la dernière page.

Connexion librairie

Newsletter

Notre label

Label de qualité - le libraire

logo_alsj
logo_initiales
Suivez-nous sur Facebook