Rue Saint-Lambert, 116 - 1200 Woluwé Saint Lambert - info@alivreouvert.be - Ouvert du lundi au samedi de 10h à 19h - Adulte : +32.(0)2.762.98.76 - Jeunesse : +32.(0)2.762.66.69

Collectif
Somogy, 299 pages, 39€ 

cataloguerikwoutersImmense artiste, révélation météorique, Rik Wouters, né à Malines en 1882, est réputé pour sa peinture et sa sculpture, mais il fut aussi un dessinateur et graveur de grand talent. Son oeuvre est éclatant et coloré, loin des drames qui ont marqué son existence jusqu'à sa disparition prématurée en 1916, à l'âge de 33 ans. Traditionnellement considéré comme la figure de proue du fauvisme brabançon, Rik Wouters manie avec bonheur une abondance de couleurs et des sujets authentiques, simples, touchants. Son style est cependant d'avant-garde, tout en rappelant Ensor, Cézanne ou Renoir. Son talent fulgurant a marqué plusieurs générations d'artistes et nous laisse un héritage fascinant, celui d'un maître incontournable de l'Art moderne en Belgique.

Notice de l'éditeur

Collectif
Somogy, 447 pages, 39€

catalogue-vermeer-et-les-maitres-de-la-peinture-de-genreVermeer, ou « le sphinx de Delft ». Cette expression, forgée au XIXe siècle, a figé la personnalité de Johannes Vermeer (1632-1675) dans une pose énigmatique et solitaire. Cet ouvrage original permet au contraire de découvrir que ce génie universel s'inscrivait dans un riche réseau d'influences, très loin du splendide isolement avec lequel il fut longtemps associé.

La scène de genre élégante hollandaise connaît son âge d'or vers 1650-1680. Cette peinture, mise en scène luxueuse d'activités qui n'ont de quotidiennes que le nom, permet à la République des Provinces-Unies de s'affirmer face aux monarchies. Vermeer en est l'un des maîtres, aux côtés de Gérard Dou, Gérard ter Borch, Frans van Mieris, Gabriel Metsu, Pieter de Hooch... Ces peintres, actifs à Leyde, Deventer, Amsterdam ou Delft, ont eu connaissance du travail des uns et des autres. Leurs rapports alternent hommages, citations détournées, métamorphoses.

Vues de la sorte, les sublimations de Vermeer prennent un sens nouveau : celui de ses rejets et de ses admirations.

Notice de l'éditeur

James Barr, trad. de l'anglais
Perrin, 510 pages, 28,40€

lignesableComment la France et la Grande-Bretagne se sont-elles partagé le Moyen-Orient ? À travers une analyse novatrice, James Barr montre que, des accords Sykes-Picot, en 1916, à 1948, tout a été mis en place pour dynamiter la région : la Syrie à feu et à sang, la montée des extrêmes terroristes, le statut de Jérusalem et la maîtrise du canal de Suez en ont tour à tour été les détonateurs. Telles sont les répercussions d'un long face-à-face entre Londres et Paris dont la rivalité se cristallise autour de la question juive. D'un côté, les Anglais ont recouru aux sionistes pour contrecarrer les ambitions françaises au Moyen-Orient, conduisant ainsi à une escalade tragique de la tension entre Arabes et Juifs. De l'autre, les Français ont joué un rôle décisif dans la création de l'État d'Israël. Ils contribuèrent à organiser une immigration à grande échelle et une subversion violente et dévastatrice qui, en 1948, finit par engloutir un mandat britannique en déconfiture. Revenant sur le duel aussi venimeux que mal connu entre la Grande-Bretagne et la France, ce récit écrit d'une plume fluide s'attache aux protagonistes du conflit - politiques, diplomates, espions et soldats - et éclaire les problématiques passées et actuelles du Moyen-Orient.

Notice de l'éditeur

Newsletter

Notre label

Label de qualité - le libraire

logo_alsj
logo_initiales
Suivez-nous sur Facebook